« Chemins vers l’oraison » en guise d’introduction

  • par
Samuel en prière

Ces notes sur la prière, qui représentent de fait un certain nombre d’expériences vécues, sont simples messages destinés à ceux qui veulent commencer un parcours intérieur. Il ne faut chercher là, ni théorie longuement développée, ni contenu exhaustif de la foi chrétienne en matière d’oraison, ni prétention à parcourir les maillons possibles auxquels se raccrocher. Ce sont des choix qui peuvent aider à lire – dans la prudence – son propre chemin intérieur. Le message de ces étapes est un message d’espérance.
Le voyageur qui les parcourt, tout ou partie , comprend à tel ou tel moment qu’il ne fait pas obligatoirement du « sur place » et que la « vie » spirituelle n’est pas un vain mot, mais vraiment dynamique de toute la personne.
Nos chemins n’ont pas plus de prétention que le débutant lui-même. On ne part pas vraiment de zéro, de rien : mais du désir de savoir qui est « Dieu – pour moi » ; et ce que je suis pour lui.

– 1 – Les huit premières étapes de parcours ressemblent aux exigences d’une méditation intime, à travers paroles ou silence. On s’y efforce de ne pas citer des paroles trop connues de l’Evangile, ou des thèmes d’homélie qui – malgré leur légitimité et leur vérité ecclésiale – tombent souvent sur la personne comme du « déjà vu » , « déjà su » qui risquent d’éveiller un écho fugitif.

– 2 – Il y a donc ici ce qui pourrait être de grandes carences si elles n’étaient délibérément choisies. Si le déclic d’une prière soutenue se fait , il n’y a nulle inquiétude à avoir. On publie , en France , sur la prière – l’oraison – une quantité invraisemblable d’ouvrages ; comme si l’Édition dispensait de la Méditation ! Dans tous les cas , il y a des instruments de valeur pour compléter un périple personnel. L’essentiel est de savoir que s’il n’y a pas – assez longtemps – un recueillement personnel, constituant un point d’appui pour continuer ; un noyau un peu dense pour affronter questions, difficultés, et même curiosité légitime d’aborder très vite aux rivages du divin, on est guetté par un éparpillement néfaste, une boulimie de savoir qui entraîne l’esprit sur toute forme de chemins semés d’ornières… et Dieu, le sujet de notre quête, semble s’éloigner, plutôt que de devenir un Père, un guide, un Créateur.

Un accompagnateur un peu expert peut moduler le contenu des étapes, l’adapter, le refondre. Il restera deux exigences à respecter en tous les cas :

  1. Ne pas court-circuiter les moments « négatifs » par lesquels passe l’accompagné ( n° VI –VII ) et essayer alors de lui venir en aide ( IX – VII) en développant réflexion spirituelle et intelligence de la situation. Que l’on prenne un chemin ou un autre, aucune montée ne se fait uniformément, de manière linéaire et dans la paix en permanence.
  2. Avoir le cœur et l’esprit assez ouverts pour accueillir les changements, les transformations de la pensée – ou des images que l’on nous propose de Dieu. Le Seigneur ? Un mystère qui se dévoile peu à peu ; non un jeu de cache-cache qui nous égare , mais souvent des paradoxes qui interpellent : on s’incline devant un Enfant dans la Crèche ; on peut élever les mains pour manifester la gloire et l’immensité du Créateur ; on plie les genoux au pied de la Croix ; on se replie sur la tristesse de nos propres croix….
  3. Chemins d’espérance : chemins où l’on adresse des demandes au Seigneur lui-même alors qu’il peut sembler loin de notre être…. Il est là quand même . Mais il peut se faire sensiblement plus proche, lorsque nous nous approchons de lui, dans le silence, avec pour arme, notre seule bonne volonté.

10 ÉTAPES

I De la prière de demande à l’oraison
II Comment faire pour atteindre Dieu ?
III L’humilité de Dieu
IV L’immensité divine
V La personne de Jésus
VI Objections et découragement
VII Persévérer malgré les obstacles
VIII Quand le coeur est vide et sec…
IX Un saint, un ami et compagnon de route
X L’oraison au jour le jour

« L’homme a été créé pour le ciel…
Etre aimé de Dieu, être uni à Dieu,
Vivre en présence de Dieu,
Vivre pour Dieu : ô belle vie ! »

St Curé d’Ars

Pour imprimer le document ci-dessus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *