Comment fais tu, Seigneur

  • par

Hildegarde de Bingen - Dieu communique  le souffle de vie à l'embryon

Comment fais tu, Seigneur, à pas d’ombre, sans bruit
Pour aspirer en Toi, l’âme créée par Toi, façonnée par tes mains ?
Le souffle qui fait vivre disparaît en spirale, en ton Souffle d´Esprit.
Et tu laisses en sommeil le corps façonné de tes mains. Claire,
Tu l’as voulue ainsi, petite, gaie, tressaillante, sombre à ses heures,
Innocente, pas tout à fait, Émerentienne, servante comme Marie,
Servie, aimée, entourée,comme Agnès, l’agneau d’un invisible tabernacle.
Le souffle n’en finit pas de respirer, dans l’invisible lieu où continue l’attente
Imprévisible de Sa venue, inattendue, comme tout acte divin
qui dit son nom à peine, à peine, à qui veut bien l’entendre !
Que feras-tu, Seigneur, pour aspirer en Toi notre souffle d’esprit ?

À Claire Émerentienne. 26 mai 2014
Annick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *