89 vues

Mon île… de la Réunion ( bloc-notes d’Annick)

Île de la RéunionElle a surgi en laves volcaniques, il y a quelques millions d’années,en plein cœur de l’Océan Indien. Une île,si petite, qu’elle ne sait guère se présenter. Dans les Antilles ? près de Cuba ? Vraiment un morceau lointain de l’hexagone, à 10 000 kms de chez nous- la France ?
On prend un compas à l’ancienne, on regarde Google Earth… Et tout se donne â voir, du côté de Maurice – le paradis – et de Madagascar, tout en longueur de plages, de pierres d’ocre, de rizières en étages, et de misères sans solution.
Nous l’avons quittée il y a trente six ans, plusieurs lustres, dans le chambardement des grands départs, la folie des cartons, l’adieu à nos amis. Trop d’émotions pour savoir à quel point au fil des ans,elle nous manquerait. Présente en nous,durablement…alors que là bas,du côté des ravines,des lagons, et jusqu’aux nuages couronnant les sommets, il nous arrivait de ressentir comme un sentiment doux- amer d’exil !

 » depuis ça,le temps l’a passé « . Ce n’est pas facile de renouer avec un passé qui semble bien enfoui au fond de la mémoire.c’est ce que nous avons fait…et en dehors de notations,par ailleurs éphémères,je puis dire que ce n’est pas le changement des lieux, des paysages,des visages (…et les nôtres ?) qui m’a frappée- cela était prévisible – mais cette perception particulière du présent, accompagné comme en sourdine, par des images venues de loin dans le temps. Sans compter cette étrange incursion de souvenirs ,venant s’immiscer dans les pointillés… d’une visite, d’une balade que nous ne pouvions plus faire en ces jours de Mai 2017. .Comme une alternance bien nette de maintenants et d’autrefois, un substitut non choisi de l’ancien au secours d’un présent tout nouveau, sans doute,mais parfois doublé par des images parfois floues,, ..que seule l’écriture de ce blog faisait remonter, le soir sur un petit carnet sans grande prétention.
Or donc  » mon île  » n’est que la mienne, qqe part et doublement en moi.
S’il en est dit plus long ,cela demeure…comme,par exemple  » L.ile intense  » des pubs pour touristes…Un espoir: La production iconographique ne vaut pas le détour,si elle n’est enveloppée de mots qui l’assagisse en la commentant.
C’est un peu pour cela qu’un bloc – note existe…un peu seulement !( à suivre.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *